PACS et enfants

À jour en Octobre 2017

Écrit par les experts Ooreka

PACS et enfants ne sont pas incompatibles, y compris pour les couples homosexuels. La filiation, le partage de l'autorité parentale et l'adoption sont possibles en cas de PACS.

PACS et enfants : filiation et autorité parentale

La filiation

La filiation est le lien juridique établissant la reconnaissance de l'enfant par ses parents. Il est source de l'autorité parentale, mais aussi de nombreux avantages pour l'enfant lorsqu'il reçoit une donation de la part de ses parents de leurs vivants ou lors de la succession.

De par la loi, l'enfant est naturellement héritier de ses parents, il en découle une exonération d'impôt concernant les droits de succession ainsi qu'un abattement d'impôt sur les donations.

L'autorité parentale

L'autorité parentale découle de la filiation, elle rassemble les droits et les devoirs ayant pour objectif de protéger les intérêts de l'enfant. Elle n'a pas qu'une valeur symbolique puisque lors d'une situation exigeant une décision importante concernant l'enfant, seule une personne titulaire de cette autorité peut décider (exemples : la délivrance des autorisations parentales à l'école, les prises de décisions dans les situations d'urgences médicales, etc.).

Comment déterminer la filiation ?

La filiation s'établit par la simple reconnaissance de l'enfant par ses parents en suivant cette logique :

  • La filiation maternelle de l'enfant est basée sur la désignation de sa mère dans l'acte de naissance.
  • La filiation paternelle de l'enfant est basée sur la reconnaissance de l'enfant par le père, qui est également actée dans l'acte de naissance.
  • La filiation est également accordée à l'égard de l'adoptant.

PACS et enfants : filiation et homoparentalité

Ce que dit la loi

Les contrats de Pacs, comme les unions libres, ne permettent pas l'adoption conjointe. Seul le mariage permet d'accéder à ce droit. Donc dans un couple pacsé, seule l'adoption individuelle est possible.

L'enfant ne peut donc être affilié qu'à un seul des partenaires, l'autre ne bénéficie d'aucun des avantages fiscaux, ni de l'autorité parentale envers l'enfant. Il en va de même si l'un des partenaires a des enfants d'une précédente union.

Bon à savoir : la première chambre civile de la Cour de cassation a jugé le le 13 juillet 2017 (pourvoi n° 16-24.084) qu'après une séparation, l'ex-concubine de la mère de l'enfant pouvait se voir accorder un droit de visite et d'hébergement en application de l'article 371-4 du Code civil qui dispose que « si tel est l'intérêt de l'enfant, le juge aux affaires familiales fixe les modalités des relations entre l'enfant et un tiers, parent ou non, en particulier lorsque ce tiers a résidé de manière stable avec lui et l'un de ses parents, a pourvu à son éducation, à son entretien ou à son installation, et a noué avec lui des liens affectifs durables ».

La délégation d'autorité parentale

Il est possible d'effectuer une délégation partielle d'autorité parentale, y compris dans les couples homosexuels. Pour réaliser cette délégation, le couple doit :

  • contacter le tribunal de grande instance de leur lieu d'habitation ;
  • faire une demande auprès du juge aux affaires familiales.

Ce dernier se basera sur l'intérêt de l'enfant. En cas de disparition du détenteur de l'autorité parentale, il peut estimer dans l'intérêt de l'enfant que celui-ci reste sous l'autorité parentale du partenaire qui l'a élevé et qui l'a vu grandir. Néanmoins, s'il existe une filiation avec un deuxième parent biologique, les juges ont tendance à privilégier celle-ci.

Vous avez besoin d'une réponse sur une question juridique ?

Avec , le service qui facilite l'accès au droit et à la justice partout en France et pour tous, pour 30€ seulement (prix fixe) :

Une réponse immédiate sur vos droits

Un échange personnalisé avec nos experts juridiques

Une durée de communication illimitée

Poser une question

Pour aller plus loin


Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez conseil à un avocat spécialisé !

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !